Les Abîmes d’Autremer – Danielle Martinigol

Dans le cadre du Printemps de l’Imaginaire Francophone, voici un retour de lecture sur le roman que j’ai lu dévoré ce mois-ci : Les Abîmes d’Autremer, de Danielle Martinigol.

L’HISTOIRE DERRIÈRE L’HISTOIRE

Cet ouvrage, paru aux Éditions ActuSF sous le label Naos en 2017, reprend en fait l’intégrale d’une trilogie parue à l’origine aux Éditions Mango entre 2001 et 2006, et pour laquelle l’auteure a reçu de nombreux prix (notamment le Grand Prix de l’Imaginaire en 2002).

DE QUOI ÇA PARLE ?

Dans la Confédération des Cent Mondes, Sandiane Ravna, fille d’un grand reporter peu scrupuleux, marche sur les traces de son père à la recherche du scoop à tout prix. Quand elle doit la vie sauve à un Abîme d’Autremer, l’un des mystérieux vaisseaux spatiaux de la planète-océan, elle se met au défi de filmer en action un perl, un pilote d’Abîme. Mais elle se heurte à Mél Maguelonne, futur pilote lui-même et farouche adversaire des médias comme tous les Autremeriens.

Le début d’une folle aventure qui va bouleverser sa vie, comme celle des milliards d’habitants de la Confédération.

À lire si vous aimez :

  • le space-opera
  • l’océan
  • les rencontres du troisième type loin des clichés

Vous n’y trouverez pas :

  • de grandes batailles (sauf un peu dans la troisième partie)
  • des personnages très complexes
  • un style complexe

MON AVIS

Difficile de parler de cette lecture sans en divulgâcher trop…

Cette lecture m’a emportée dans un univers original, cohérent dans sa simplicité, qui laisse rêveur. Si vous savez où se trouve cette planète-océan, j’achète mon billet illico !

C’est une belle découverte, un roman qui se laisse dévorer en quelques jours, facile d’abord pour la jeunesse, mais avec une réflexion sur la relation aux autres et le pouvoir des médias, qui parlera à tous les âges.

Ce roman n’est pas un coup de cœur car il a manqué à mon goût d’un peu de profondeur dans ses personnages, qui restent assez manichéens dans leurs rapports, avec les « méchants » et les « gentils » bien identifiés, encore que la distinction s’atténue dans la dernière partie.

PRINTEMPS DE L’IMAGINAIRE FRANCOPHONE

Je vous expliquais dans cet article que je participais, avec cette lecture (et d’autres) au « PIF ». Le PIF comporte une quinzaine de défis, que cette lecture me permet de valider pour partie :

10. Lire un récit avec une héroïne

12. Lire une suite de série

13. Terminer une série

 

À bientôt pour la lecture suivante (déjà achevée en réalité, j’ai pris de l’avance) : Les Baleines célestes, d’Élodie Serrano.

Le Printemps de l’Imaginaire Francophone 2018

Vous l’avez peut-être compris, je suis un rat de bibliothèque. Et c’est peu dire. D’ailleurs, dès que ma PAL (Pile À Lire) diminue trop, j’angoisse, je dors mal, il me FAUT la remplir à nouveau… Et depuis que j’ai une liseuse, j’ai deux endroits dans ma maison où piocher un bouquin, voire admirer une pile de livres (même virtuels, que c’est beau !).

Ça ne m’arrive pas (ou très peu) de ne rien avoir à lire. Et j’aime beaucoup partager mon ressenti sur ce que je (re)découvre, sauf que je n’ai jamais pris le temps de le faire depuis bientôt six mois que j’ai ouvert ce blog, la honte !

Pour me discipliner et parler de mes lectures, tout en ajoutant un côté ludique, je me suis inscrite à un défi de lecture : le Printemps de l’Imaginaire Francophone., que j’ai découvert grâce aux blogs de Colcoriane et Nathalie Bagadey, dont je lis les articles avec assiduité 🙂

Il s’agit de l’initiative d’un blog, Monde Fantasy, dans le but de parler et promouvoir la littérature de l’imaginaire francophone. Celle qu’on ne trouve pas (ou rarement) mise en avant dans les rayons des grandes librairies. Celle que les grands éditeurs français rechignent à publier, non pas en raison d’une qualité médiocre, mais parce qu’elle n’a pas « fait ses preuves » sur un marché à grande diffusion comme le marché anglo-saxon (globalisation, nous voilà !).

L’idée est donc de lire, entre le 1er mars et le 1er juin, un maximum de livres dans les genres de l’imaginaire (science-fiction, fantastique, fantasy) écrits en français à l’origine, et d’en parler, que ce soit sur les réseaux sociaux, sur son blog, dans la vraie vie, etc.

On s’inscrit sur le blog qui a lancé l’événement, en choisissant un niveau de défi, en fonction du nombre de livres qu’on compte lire pendant la période du défi. En ce qui me concerne, sachant que je vais avoir un printemps très studieux (préparation d’un concours), je ne pourrai pas dévorer autant de romans que je le voudrais; Je m’inscris donc avec un objectif raisonnable : trois livres (je suis une Sorcière vagabonde ! Car oui, le petit plus, ce sont les noms des niveaux, imagés et rigolos).

Les trois livres que je pense terminer pendant ces trois mois sont :

  • Les Abîmes d’Autremer, de Danielle Martinigol, aux Éditions ActuSF

Couverture du livre : Les Abîmes d'Autremer, Intégrale

  • Les Baleines célestes, d’Élodie Serrano, aux Éditions Plume Blanche

  • Les Aériens, de Marie-Catherine Daniel, aux Éditions Sarbacane

Couverture du livre : Les Aériens

Pour renforcer le côté ludique, il faut tenter de respecter 15 contraintes lors du choix des romans. Personnellement, j’ai simplement pioché celles correspondant à des romans de ma PAL. Ce que je vais cocher avec ces trois livres sont :

4) Lire un livre en rapport avec le vent ou l’air (dans le titre ou le contenu) [parce que l’air est l’élément du printemps] : les Aériens

9) Lire un livre d’une petite maison d’édition : les Baleines et les Abîmes

11) Ne lire que des récits écrits par des autrices

12 et 13) Lire une suite de série et Terminer une série : les Abîmes rassemblent en fait une trilogie

Si j’arrive à terminer ces trois livres, j’en ai encore pas mal en réserve respectant mes « conditions de base » : SFFF, francophone, autrice.

Voilà, je suis dans les startings blocks… En vrai, j’ai un peu déjà commencé le premier, mais je l’ai remis à plus tard en découvrant ce challenge. En attendant, je termine une énième relecture des Deux tours de J.R.R. Tolkien.

Je ferai un bilan à la fin de chaque mois de mes avancées, avec au passage un petit retour de lecture.

Et vous, que diriez-vous de vous lancer dans ce défi ?