Les Aériens – Marie-Catherine Daniel

Deuxième retour de lecture pour cette semaine, avec un roman jeunesse qui décoiffe !

L’HISTOIRE DERRIÈRE L’HISTOIRE

Ce joli roman en a fait, du chemin, avant d’arriver dans ma bibliothèque… Publié par les éditions Sarbacane en fin d’année dernière, mon exemplaire faisait partie d’un lot qui est parti loin au sud, retrouver son auteure à l’occasion d’une séance de dédicaces… Séance à laquelle j’avais envoyé ma Maman, pour me ramener mon cadeau de Noël dédicacé.

Car Marie-Catherine Daniel, une de mes auteures préférées, vit encore à la Réunion pour quelques semaines avant de changer radicalement de localisation.

DE QUOI ÇA PARLE ?

Dure rentrée de 5e, pour Alexandre : tous ses amis l’ont abandonné car Romain, son grand frère, est responsable de la mort d’un lycéen dans un accident de moto. Théo et sa bande sont prêts à tout pour faire payer Romain – y compris s’en prendre à Alexandre, qu’ils harcèlent chaque jour. Heureusement, il y a Sarah, la nouvelle au collège. Elle n’aime pas les injustices et aide les deux frères. C’est justement en se réfugiant chez elle, un matin, qu’ils font la connaissance d’un être étrange : Courantd’Air.

Courantd’Air est un Aérien : un nuage de particules, invisible tant qu’il ne se charge pas de poussière. Il explique aux trois amis qu’il s’est fait piéger dans le lave-linge de Sarah alors qu’il fuyait un autre Aérien, le terrifiant Blizzard, qui vient d’arriver dans la région avec sa bande d’envahisseurs.

Leur but ? Détruire la ville !

 À lire si vous aimez :

  • les ados pas clichés et attachants
  • les créatures fantastiques peu courantes
  • les antagonistes avec de bons côtés

Vous n’y trouverez pas : 

  • de bataille dantesque
  • de personnage tout blanc ou tout noir

MON AVIS

Je suis une grande fan de cette auteure, j’ai donc été happée avec grand plaisir dans ce petit roman, et retrouvé sa plume qui sait faire parler vrai à ses personnages. Sarah, Alexandre, Romain, Théo. Et même Courantd’Air, tous ont leur voix, leur personnalité.

Et Marie-Catherine Daniel ne craint pas d’aborder des thématiques difficiles, comme le harcèlement scolaire ou le handicap (invisible), pour mieux amener le (jeune ou moins jeune) lecteur à y réfléchir.

PRINTEMPS DE L’IMAGINAIRE FRANCOPHONE

Cette lecture me permet de valider un nouvel objectif du PIF :

4. Lire un livre en rapport avec le vent ou l’air

Et voilà… La prochaine fiche de lecture portera sur un coup de coeur absolu… Les Loups chantants, d’Aurélie Wellenstein.