Projets en cours

Sur cette page, un récapitulatif de mes projets.

EN COURS DE PROPOSITION ÉDITORIALE

Erawan et l’éléphant blanc

150 000 signes espaces comprises (tome unique mais suites possibles)
Roman de fantaisie mythologiste
Public cible : 10-12 ans

En quelques mots :

Airavata, un éléphant blanc, a été la monture d’Indra, roi des dieux. Aujourd’hui à la retraite, il profite de son lac privatif quand un gamin déboule du monde des humains.

Erawan est un garçon sans histoires, ni plus ni moins héroïque que la moyenne. Jusqu’à ce qu’il se retrouve au paradis hindou, et plus particulièrement dans la piscine privée d’un vieil éléphant grincheux…

Premiers envois en janvier 2021.

EN COURS D’ÉCRITURE

Fatou et le baobab

C’est un roman pour enfants. Je pars d’une idée que je n’avais pas retenue pour ma nouvelle d’Émergences, car trop dense pour être traitée sur un format court. Je suis dans le premier jet, avec élaboration de l’univers et jalonnement de l’intrigue.

Le concept : une petite fille qui adore grimper dans les arbres fait la connaissance de l’esprit d’une vieille baobab. Celle-ci lui réclame une histoire pour la laisser partir. En gros, c’est Shéhérazade au pays des baobabs 🙂

J’espère le terminer pour l’été 2021.

À RETRAVAILLER

Le Jour où les éléphants disparaîtront

Ce roman a subi un gros retravail en 2020 et est reparti vers les maisons d’édition. Suite à un refus détaillé de l’une d’entre elles, je vais le reprendre à nouveau pour l’améliorer encore une fois.

Le Prospecteur

Celui-là aussi a été faire un tour chez pas mal d’éditeurs et d’éditrices. Avec le recul, je me rends compte que je n’ai pas encore porté ce roman là où je le voulais vraiment. Je vais donc lui aussi le retravailler (en profondeur cette fois) pour qu’il corresponde à ce que je veux vraiment.

À VENIR

Je dois faire du tri mais les prochains projets sont probablement :

  • chez les adultes : La Marchande de sable, qui reprendra une de mes nouvelles pour l’étendre à la taille Roman (voire multilogie ?)
  • chez les enfants : j’ai plusieurs embryons d’idées mais la plus probable porterait sur un pirate bien connu de l’Océan Indien, La Buse