Au revoir 2019, bonjour 2020

Mes premiers mots sur le blog en 2020 pour vous souhaiter une très belle année 2020, avec la santé en tout premier lieu (dit-elle avec la goutte au nez), et la réussite dans tous vos projets, personnels et professionnels, et même ceux qui se trouvent un peu entre les deux.

2020 sign
Crédit photo : Jamie Street sur Unsplash

J’adore lire les bilans et les objectifs qui fleurissent sur les blogs à cette période de l’année, aussi je me suis dit que j’allais m’y mettre aussi, pour une fois.

EN 2019, J’AI FAIT QUOI ?

Une année très remplie sur le plan personnel, parce que la naissance d’un enfant, ça prend forcément une place particulière.

J’ai été beaucoup moins active sur le blog, j’ai décidé de me retirer complètement des réseaux commersociaux.

J’ai écrit. J’avais l’impression de n’avoir pas fait grand-chose, de m’être un peu traînée tout au long de la route, et pourtant, je n’ai pas à rougir de mon bilan, compte tenu de mon actualité familiale :

  • Corrections éditoriales du dernier tome des Puissances de Nilgir (La Forteresse de Gemme, dont je vous reparlerai très bientôt)
  • Corrections (deuxième passe après bêta-lecture, soit une troisième ou quatrième réécriture partielle) du Prospecteur
  • Premier jet d’Erawan et l’éléphant blanc (nom de code du projet : Airavata)

Au final, j’ai assez bien travaillé, même si le premier jet a été le plus lent que j’aie jamais écrit (environ six mois, pour un roman qui fait le tiers d’un Nilgir, écrit en général en deux fois moins de temps). Une lenteur causée par les aléas familiaux, le format choisi (« vrai » roman jeunesse, concision oblige), le poids de mes attentes face à ce roman, le premier que j’aie écrit depuis mes cycles de bêta-lecture (je connaissais mes « mauvais penchants » et je m’efforçais de ne pas y tomber, résultat, j’ai trop réfléchi et me suis bloquée toute seule régulièrement).

Je suis contente de mon bilan d’écriture de 2019. Mais je suis fière de mon bilan d’autrice. Parce que je n’avais qu’un seul réel objectif en début d’année : aller à la rencontre des éditeurs et éditrices pour proposer et défendre mes romans. Et j’ai réussi.

Je ne suis pas très à l’aise, à l’idée d’aborder des inconnus en salon pour leur présenter mes livres… Et pourtant, je le fais quand je suis derrière la table de dédicace ! Mais là, c’est très différent. Aussi, j’ai essayé de participer à toutes les sessions de speed-dating dont j’ai entendu parler et j’ai été prise à deux d’entre elles (sur trois). J’ai pu participer au speed-dating des Imaginales, mais surtout, à celui de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, à Montreuil.

Deux expériences très prometteuses, qui m’ont aussi bien donné des contacts utiles, qu’appris à présenter mes projets à des professionnels (c’est très différent de la présentation à un potentiel lecteur ou une potentielle lectrice).

Désormais, Le Prospecteur est dans la file d’attente de nombreux comités de lecture. On va voir ce que ça donne.

notebook opened
Crédit photo : Dana Marin sur Unsplash

2020, ANNÉE-TREMPLIN ?

Juste pour la rime ^^ Honnêtement, je ne crois pas aux « tournants », à l’année particulière où tout va basculer. Je compte simplement continuer à tracer ma route d’autrice, à écrire le plus possible. C’est ça, mon véritable métier.

Mais clairement, l’année 2020 est celle où je dois capitaliser les rencontres faites en 2019. Mon ticket d’Émergente est valable cette année, il ne faut pas qu’il se périme. Mes objectifs d’écriture sont donc simples :

  • Corriger les « Éléphants« , ce roman que j’avais envoyé à quelques éditeurs en 2017 ; je compte le reprendre et le dégraisser, avant de l’envoyer à plusieurs éditrices à qui je l’ai présenté en speed-dating –> échéance visée : printemps
  • Faire bêta-lire et corriger Erawan, pour un envoi aux éditeurs du speed-dating de Montreuil –> échéance visée : été
  • Une fois tout ça fait, je me plongerai dans un nouveau projet, je ne sais pas trop encore lequel. La transformation de ma nouvelle « La voix du djembé » en roman ? La réécriture complète de Mission Éos, mon roman spatial ? Projet Hydre, Réfugiés volcaniques, et plein d’autres encore se bousculent au portillon…

En parallèle, mon activité d’autrice comptera :

  • des salons ; les premières dates 2020 commencent à arriver, n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez me voir participer à d’autres événements
  • un atelier d’écriture dans le cadre du salon du livre de Verrières-le-Buisson (29 mars)
  • des articles sur le blog, j’espère en publier une dizaine ; et j’aimerais aussi remettre en route mon bulletin mensuel, qui deviendra peut-être tout simplement un bulletin 🙂
  • enfin et surtout, la parution du dernier tome des Puissances de Nilgir ; comme je vous le disais plus tôt, je vous en reparle très bientôt !

Eh bien, avec tout ça, je n’ai plus qu’à me remettre au travail. À très vite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s